16
Jul

Je suis féministe car la pauvreté touche encore trop de femmes

La pauvreté vécue par les femmes a la particularité d’être souvent invisible. Être une femme pauvre, ça ne se limite pas à être sans emploi ou sans domicile fixe et ça ne se voit pas toujours. Pour certaines, la pauvreté c’est de travailler à temps partiel pour s’occuper des enfants ou des proches dans le besoin. Pour d’autres, c’est d’allouer une trop grosse part de son revenu pour se loger. Pour d’autres encore, c’est d’œuvrer dans des secteurs d’emploi traditionnellement féminins qui sont souvent moins bien rémunérés, de devoir fréquenter les banques alimentaires pour assurer leurs besoins de base ou de demeurer dans une relation violente parce qu’elles dépendent financièrement de leur conjoint.

La pauvreté ce n’est pas un choix.

La pauvreté, ce n’est pas parce qu’on ne la voit pas qu’elle n’existe pas.

Lire
16
Jul

Je suis féministe car l'écarte salariale persiste

Saviez-vous qu’actuellement au Québec, pour chaque dollar gagné par un homme, une femme gagne 0,87$ seulement?

30 mars 2019. 30 ans de travail pour les droits des femmes. 30 ans de féminismes parce que - OUI, MÊME EN 2019 - les injustices entre les femmes et les hommes perdurent. Si vous jugez vous aussi que c’est inacceptable qu’une femme gagne un salaire inférieur que son collègue masculin seulement parce que c’est une femme, vous êtes plus féministe que vous le pensez.

Lire
11
Jun

LA TCGFM A 30 ANS!

Longueuil, le 30 février

En ce 30 février 2019, la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie est fière de lancer la campagne : « TCGFM : 30 ans de … » soulignant ses 30 ans d’existence à titre d’organisme de défense de droits.

 

Lire
29
Nov

La violence conjugale : co-responsable ou victime?

Longueuil, le 26 novembre 2018 – Le mercredi 21 novembre dernier, les membres de la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGFM) se sont rencontrées à Sainte-Julie afin d’échanger au sujet de la condition féminine dans la région. Les témoignages de nos groupes membres offrant des services de première ligne aux femmes subissant divers types de violences (CALACS, maisons d’hébergement, centres de femmes, etc.) laissent peu de place à l’interprétation : la perpétuation des violences envers les femmes représente encore aujourd’hui l’un des principaux enjeux et obstacles pour l’émancipation des femmes. -----

Lire
17
Nov

OFFRE D’EMPLOI : Agente de projet : Plus de femmes en politique? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés!

TABLE DE CONCERTATION DES GROUPES DE FEMMES DE LA MONTÉRÉGIE :

Notre mission est de créer une solidarité régionale entre les groupes de femmes de la Montérégie. En misant sur l’expertise diversifiée de ses membres, la TCGFM oriente ses actions vers l’amélioration des conditions socioéconomique, culturelle et politique des femmes. Elle travaille dans une perspective de défense des droits et d’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Lire

© Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGFM) 2016. Tous droits réservés.

  |     |   Plan du site  |  Thème par Themeum